OnSet​-DIT

EN PRE PRODUCTION


Le DIT-On set teste le workflow du film pour le faire valider par le directeur de la photographie et la production. Il doit donc organiser des essais comparatifs entre les caméras et les périphériques impliqués sur le film, indépendamment des essais images du chef opérateur, caméras ou HMC prévus par la production.

CAMERA ET ENREGISTREMENT


Du fait de la concentration et de l’effervescence d’un plateau de cinéma,  Il est clair que « l’espace - temps » est un élément essentiel pour définir les règles de son propre champ d’action. Il convient alors au DIT-On set d’élaborer une stratégie de fonctionnement avec l’équipe caméra afin de rendre son espace de travail rapidement accessible car le plus souvent il est basé à l’extérieur du plateau. Avec la distance, le cordon de communication entre l’équipe caméra et le DIT-On set se fragilise et pour ne pas perdre de temps, il est primordial de garder un lien visuel ou sonore afin de discerner le bon moment pour intervenir.

Sur le tournage, le DIT-On set organise principalement son attention sur les réglages caméras, le signal vidéo, l’étalonnage des images et la calibration des moniteurs. Ces opérations lui demandent de la rigueur et de l’anticipation car pour toutes corrections, son créneau d’exécution est en général assez restreint.

​On distingue trois instants majeurs récurrents pour la modification des réglages caméras lors d’une journée de tournage ordinaire :

 

Pendant la préparation de la journée avec la mise en route du village vidéo et l’examen des principaux réglages de toutes les machines.

• Avant chaque plan (voir chaque prise), entre les finitions de lumière et le lancement du « moteur ! » pour contrôler si les paramètres conviennent toujours à l’esthétique de la scène, et le cas échéant faire des modifications.

• Durant chaque prise pour contrôler le signal vidéo et optimiser l’ouverture du diaphragme. Ce qui permet d’éviter dans certains cas la sur ou la sous exposition (ou au contraire de les jouer si elles sont voulues), et de donner à la post production un négatif numérique avec toutes les informations de hautes et de basses lumières.

Voici une liste des fonctions principales du DIT-On set pour toute la partie caméra et enregistrement du signal vidéo. Bien sur cette liste n’est pas figée et doit évoluer dans le temps car elle est liée à un domaine technologique, le cinéma numérique, qui lui change régulièrement.

Ponctuellement:

• La balance des black et white shading.
• Les corrections de pixels.
• Les réglages caméra en mode High speed ou variation de vitesse.
• Le réglage de stop motion  ou de time lapse.
• Le réglage des métadonnées.
• La mise à jour du firmware caméra en accord avec le loueur.
• L’installation de nouvelles licences en accord avec le loueur.
• Le diagnostic rapide en cas de panne, et éventuellement la réparation de la caméra en accord avec le loueur et le constructeur.
• L’envoi un fichier rapport LOG au loueur ou au constructeur pour analyse des problèmes rencontrés.
• S’entretenir avec la post production pour évaluer la cohérence du workflow pendant le tournage

Quotidiennement :

• La vérification du back focus avec l’aide du 1er assistant opérateur.
• Le nettoyage du capteur avec l’aide du 1er assistant opérateur.
• Le réglage du diaphragme en accord avec le DOP.
• Le conseil du filtrage auprès du DOP (ND, IR, CC, diffusion…).
• Le réglage des enregistreurs externes déportés ou non.
• Le réglage de tous les menus caméra et plus particulièrement les menus system, projet, formats d’enregistrements, codecs, matriçage, T°K, gamma, sensibilité, obturateur, conversion du signal en sortie de caméra.
• La gestion de l’affichage des  LUT (Look Up Table) dans la caméra ou l’enregistreur
• La correction colorimétrique entre les caméras d’une même scène.
• Le formatage des supports d’enregistrement (Disques, SSD, cartes flash…) en accord avec le 1er ou le 2nd assistant opérateur.
• La vérification du bon fonctionnement du time code avec l’aide de l’ingénieur du son.
• L’entretient de ses outils.
• Fournir à l’équipe Image un rappel des différents réglages ou un media dans lequel sont enregistrés tous les réglages par défaut du projet.

MONITORING, SIGNAL VIDEO, ETALONNAGE


Voici une liste des fonctions principales du DIT-On set pour toute la partie monitoring, contrôle du signal vidéo et étalonnage plateau. Bien sur cette liste n’est pas figée et doit évoluer dans le temps car elle est liée à un domaine technologique, le cinéma numérique, qui lui change régulièrement.

Quotidiennement :

• Le branchement des machines de prévisualisation et moniteurs.
• La vérification du calibrage des moniteurs de la chaine de prévisualisation.
• l’ajustement de la conformation de cadre sur les moniteurs.
• La distribution et la conversion du signal vers les moniteurs du plateau.
• La mesure du signal vidéo pour l’exposition à l’aide d’un oscilloscope.
• La correction de l’exposition via une commande de diaphragme HF en accord avec le directeur de la photographie.
• Le contrôle du niveau des hautes et basses lumières.
• La mesure du spectre colorimétrique avec un vecteur scope.
• Le contrôle du rapport signal/bruit.
• Le pré étalonnage en direct des images par séquence ou par plan.
• La gestion de l’affichage des LUT dans le boitier de correction colorimétrique.
• L’importation, l’exportation, la concaténation, l’ajustement, et la conversion des LUT.
• L’envoi des LUT et images de références en post production pour encodage des dailies.
• La capture d’images de références.
• Le contrôle des pixels, rémanence et artéfacts numériques.
• Le contrôle des flares, du ramping, du vignetage, des double-images,  et déformations géométriques des optiques et des filtres.
• Le Contrôle du point en accord avec le 1er et le 2nd assistant opérateur.

Ponctuellement :

• L’entretien des machines et des outils de prévisualisations.
• La mise à jour des machines et des outils de prévisualisations.
• réparation éventuelle des machines et outils de prévisualisations.
• La vérification de la calibration des moniteurs utilisés au montage.
• Prévenir le département maquillage sur les brillances de peau et sur d’éventuels problèmes de textures et couleurs.
• Prévenir le département costume pour des problèmes d’aliasing sur des textures de vêtements.
• Prévenir le département décoration pour des problèmes d’aliasing sur des textures de tissus ou d’objets.

GESTION DES RUSHES IMAGES


Le DIT-On set accorde aussi du temps à la sauvegarde, la sécurisation et la vérification des rushes images. Généralement, il clone les données sur des disques sécurisés qui transitent vers le laboratoire numérique pour être vérifiés une nouvelle fois.

Voici une liste des fonctions principales du DIT-On set pour toute la partie gestion des données numériques. Bien sur cette liste n’est pas figée et doit évoluer dans le temps car elle est liée à un domaine technologique, le cinéma numérique, qui lui change régulièrement.

Quotidiennement :

• Identifier tous les supports primaires d’enregistrements (cartes ou disques).
• Nommer les dossiers et sous dossiers des supports secondaires intermédiaires (disques de sauvegardes).
• Organiser l’arborescence des dossiers et sous dossiers des supports secondaires intermédiaires.
• Formater les supports primaires pour le réenregistrement.
• Formater les disques navettes pour leur réutilisation.
• Rassembler les médias où sont couchés les originaux numériques du film et les métadonnées.
• Transférer les données avec un logiciel de vérification en Checksum.
• Analyser le négatif numérique.
• Emettre un premier rapport qualité.
• Sécuriser les données et les disques durs.
• Fournir à la post production les LUT et images de références du jour.
• Centraliser et envoyer à la post production les rushes images sur un ou plusieurs disque(s) navette(s) ainsi que les rapports images, le rapport scripte et son si nécessaire.
• Actualiser le protocole d’envoi des rushes dans le cas d’un envoi dématérialisé (réseau terrestre ou satellitaire).
• S’entretenir avec la post production pour évaluer la cohérence du workflow pendant le tournage.

Ponctuellement :

• Formater les disques secondaires intermédiaires.
• Mettre à jour les softwares
• Faire une copie de ses projets softwares
• Entretenir les machines d’analyses et de transferts de données.

N.B : Le temps de traitement des rushes en fin de journée doit être pris en compte par la production pour des questions d’organisation (électricité, transport, sécurité, départ des disques navettes...). En aucun cas il ne doit être demandé au D.I.T de finaliser les clones à son domicile.

EN POST PRODUCTION

Il est possible que le DIT-On Set soit impliqué dans le suivi de la post production pendant et après le tournage du film. Dans ce cas, son intervention doit être abordé en réunion de post production avant le tournage. Il intervient surtout :

• pour calibrer les écrans utilisés pour le montage.
• pour s’assurer de la cohérence de l’étalonnage définitif si le directeur de la photographie en fait la demande et si il est absent.
• pour vérifier  la qualité du DCP final.
• Pour fournir au chef opérateur un rappel de l’étalonnage des scènes au moment du tournage lors de l’étalonnage définitif, et ce via un support numérique cohérent calibré.

© 2018 tous droits réservés à l'Association Française des DIT (ADIT).